Skip to content

Comment maintenir une plateforme Kubernetes en condition opérationnelle

Article corédigé par Jean-François le Lezec (Cellenza) et Sébastien Dillier (Squadra)

La maintenance d’une plateforme basée sur des conteneurs impose de changer quelques réflexes acquis au cours de cette dernière décennie. Les conteneurs sont arrivés avec des orchestrateurs qui gèrent leurs cycles ainsi qu’un nouveau découpage entre le code applicatif et les couches système.

Kubernetes est aujourd’hui la plateforme d’orchestration de référence. Pour atteindre cette maturité, les équipes du projet Kubernetes ont choisi de déléguer un certain nombre de problématiques à des outils tiers. Cela implique que Kubernetes s’appuie et vient avec des composants tiers qu’il faudra faire évoluer en même temps que les releases importantes de Kubernetes pour accompagner les « breaking changes » et les APIs dépréciées.

Le bon maintien en condition opérationnelle d’une plateforme Kubernetes nécessite d’augmenter son niveau d’industrialisation afin de répondre aux enjeux suivants :

  • La résilience ;
  • La mise à jour de la plateforme ;
  • La supervision ;
  • La gestion des tâche récurrentes.

Lire l'article complet
sur le site de Cellenza

Encarts Mois du Run_ vignette

Blog comments